1. Quelles sont les complications courantes d’un taux de cholestérol élevé?

Le cholestérol a de l’importance dans diverses fonctions différentes. Certaines de ces fonctions incluent la fabrication d’hormones, la construction d’éléments constitutifs des parois cellulaires et le métabolisme de certaines vitamines. Cependant, une hypercholestérolémie persistante peut avoir des effets néfastes sur votre santé et constitue un facteur de risque pour un processus pathologique appelé athérosclérose.

L’athérosclérose implique une accumulation de cholestérol, de graisses et de calcium ainsi que d’autres substances dans les artères. Cela inclut les vaisseaux sanguins qui fournissent le sang, l’oxygène et les nutriments à tout votre corps. En conséquence, ces vaisseaux importants vont se rétrécir et se durcir, réduisant ou bloquant complètement le flux sanguin. Cela peut finalement entraîner de la douleur, une réduction de la fonction et même la mort.

Une athérosclérose sévère ou un caillot sanguin associé à une plaque dentaire peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque et peut être fatal. Le développement de l’athérosclérose dans d’autres artères du corps peut ne pas être aussi dangereux, mais cela peut également affecter votre qualité de vie.

2. Quels sont les symptômes de ces complications? Quand devrais-je appeler un médecin?

Les symptômes de l’athérosclérose affectant le cœur comprennent des douleurs à la poitrine, qui irradient parfois vers les bras, les épaules et la mâchoire. Les autres symptômes incluent essoufflement, prise de poids rapide et gonflement des membres inférieurs, ce qui peut être un signe d’insuffisance cardiaque.

L’athérosclérose affectant les artères du cerveau peut entraîner divers symptômes non spécifiques, tels que la confusion et une faiblesse localisée ou une paralysie à une ou plusieurs extrémités. Cela peut aussi provoquer des difficultés d’élocution, peut être le signe d’un accident vasculaire cérébral ou d’une attaque ischémique transitoire (AIT). Nous les différencions par la durée et l’intensité de vos symptômes neurologiques.

L’athérosclérose affectant d’autres parties de votre corps aura des symptômes associés à la fonction de ce groupe musculaire ou de cet organe. Par exemple, les artères de vos jambes ou de vos bras peuvent provoquer des douleurs lorsque vous marchez ou courez. L’affection de vos vaisseaux gastro-intestinal (GI) , peut engendrer des nausées ou des vomissements après avoir mangé.

Tant que vous ne ressentez pas de douleur intense, d’essoufflement ou de vertige, il est raisonnable de prendre rendez-vous avec votre médecin dans la même semaine pour une évaluation. Cependant, si vous avez des symptômes nouveaux ou qui changent, il est important de vous rendre à la salle d’urgence pour obtenir une évaluation rapide.

Demandez à l'expert: Les complications de cholestérol élevé et commentles éviter

3. Existe-t-il des moyens d’éviter des complications autres que les médicaments?

Mon ordonnance numéro un pour chaque patient que je vois est une quantité adéquate d’exercices d’aérobic par jour et une alimentation saine. Aussi évident que cela puisse paraître, je ne saurais trop insister sur la valeur d’un mode de vie sain. Il peut avoir des effets bénéfiques sur le cœur et le cerveau et sur presque tous les problèmes de santé.

Ce que je recommande, c’est de faire 30 minutes d’entraînement aérobie d’intensité modérée chaque jour. Essayez d’établir une routine quotidienne et de faire l’exercice dont vous avez besoin pour rester en bonne santé.

Eviter et limiter la consommation des sucres ajoutés, aliments frits et des aliments riches en graisses trans et saturées. Si vous devez l’ouvrir, par exemple dans un sac ou une canette, il contient probablement une quantité excessive de sel.

Suivez l’approche générale consistant à consommer davantage de fruits, de légumes, de céréales complètes, de noix, d’huiles végétales, notamment d’huile d’olive, de produits laitiers à faible teneur en matière grasse et de certains poissons.

4. Quels sont les médicaments sur ordonnance qui aident à prévenir les complications?

Un certain nombre de médicaments peuvent réduire votre taux de cholestérol élevé pour prévenir les complications. Plus votre taux de cholestérol est bas, moins vous aurez d’événements indésirables.

Les statines sont les médicaments hypocholestérolémiants les plus efficaces et les plus largement utilisés. Il a été prouvé que ces médicaments ont des effets remarquables sur l’abaissement de votre taux de cholestérol et sur votre risque d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Les statines agissent sur le foie pour réduire la production de cholestérol. Ils ont également des effets anti-inflammatoires.

Il existe d’autres classes de médicaments qui peuvent aider à réduire votre taux de cholestérol, mais ils ne procurent pas la même protection cardiovasculaire que les statines. Zetia (Ezetimibe) est une option pour les personnes qui ne tolèrent pas les statines ou qui ont eu une réaction sévère à celles-ci. Ce médicament peut également être utilisé en association avec une statine si vos niveaux restent élevés malgré l’utilisation de statines à haute intensité.

Les fibrates sont une classe de médicaments qui réduisent votre taux de cholestérol. Mais ils sont plus efficaces pour réduire vos triglycérides – un type de graisse dans le sang. Les triglycérides peuvent être un marqueur de votre santé globale et peuvent augmenter votre risque de maladie cardiovasculaire s’ils sont très élevés.

Les séquestrants d’acides biliaires constituent une classe de médicaments pouvant aider à réduire les niveaux élevés de cholestérol. Ils facilitent l’excrétion du cholestérol via les selles, ce qui réduit indirectement votre cholestérol sanguin.

Une nouvelle classe révolutionnaire de médicaments, les inhibiteurs de PCSK9, constitue un moyen très efficace de réduire votre taux de cholestérol. Ils peuvent également réduire votre risque de maladie cardiovasculaire. Ce sont des anticorps ou des protéines spécialement conçus qui interagissent avec les cellules de votre foie et favorisent l’absorption et la destruction du cholestérol sanguin. Bien qu’ils soient remarquablement efficaces, ils sont très coûteux et ne sont administrés que par injection. Vous devez respecter certains critères pour être pris en compte pour ce type de thérapie.

5. Qu’est-ce que la maladie artérielle périphérique (MAP)?

La maladie artérielle périphérique (MAP) est l’athérosclérose des artères situées dans les vaisseaux sanguins des extrémités (ou de leur périphérie), comme les bras et les jambes.

Lorsqu’un blocage dans les artères des jambes devient sévère, vous pouvez commencer à ressentir de la douleur et de la douleur dans les muscles de la jambe lorsque vous les déplacez. Ces symptômes s’appellent la claudication.

Un phénomène similaire peut se produire dans vos bras, bien qu’il soit moins courant.

En cas de diagnostic de MAP, il existe différents traitements que vous pouvez essayer en plus de mener une vie saine. Votre médecin peut vous recommander un programme d’exercices supervisés plusieurs fois par semaine mettant l’accent sur l’utilisation des muscles de vos jambes. Avec le temps, vous augmenterez votre tolérance à l’exercice et réduirez vos symptômes de claudication.

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour améliorer vos symptômes. Les médicaments pour la MAP se divisent en trois catégories principales:

  • Vasodilatateurs. Ceux-ci aident à élargir ou à détendre les vaisseaux sanguins et permettent une plus grande circulation sanguine.
  • Médicaments contre le cholestérol. Ceux-ci réduiront votre taux de cholestérol dans le sang et fourniront des effets anti-inflammatoires.
  • Anticoagulants. Ceux-ci aideront à prévenir la formation de caillots sanguins sur le site de la maladie et à réduire le risque de blocage soudain.

Si un programme d’entraînement supervisé et des médicaments n’aident pas vos symptômes, votre médecin pourra envisager une intervention invasive de type stenting ou pontage chirurgical des blocages. Consultez votre cardiologue ou votre spécialiste vasculaire pour savoir quelle approche invasive pourrait vous convenir.

Pour aider à prévenir les MAP, suivez un régime alimentaire sain pour le cœur et essayez de faire 30 minutes d’entraînement physique d’intensité modérée chaque jour. Enfin, cesser de fumer ralentira considérablement le développement de l’athérosclérose dans toutes les artères.

6. Qu’est-ce que la maladie coronarienne? Comment est-il traité et prévenu?

La coronaropathie est l’athérosclérose des vaisseaux sanguins qui fournissent l’oxygène et les nutriments au muscle cardiaque.

Au fur et à mesure que l’athérosclérose progresse, l’apport sanguin au muscle cardiaque peut être limité. Cela provoque des symptômes tels que douleurs à la poitrine et essoufflement.

La gravité de l’athérosclérose coronaire peut varier d’un cas à l’autre, elle est donc traitée de différentes manières. Votre cardiologue testera, diagnostiquera et formulera des recommandations sur tout le spectre cardiovasculaire, de la prévention à l’intervention invasive.

Si on vous a diagnostiqué une coronaropathie, il existe trois approches principales pour la traiter et la gérer en fonction de la gravité et de l’étendue. Comme toujours, la première étape consiste à améliorer votre alimentation et à créer une routine d’exercices pour vous assurer de mener une vie saine.

Les médicaments peuvent également être utilisés avec les changements de mode de vie. Il existe trois grandes catégories de médicaments pour la coronaropathie:

  • Anticoagulants. Ceux-ci préviennent les caillots sanguins.
  • Médicaments contre le cholestérol. Ceux-ci réduisent votre taux de cholestérol.
  • Médicament antianginal. Ceux-ci diminuent la douleur thoracique par différentes voies.

Votre cardiologue vous aidera à trouver la meilleure combinaison de médicaments.

Si votre coronaropathie progresse ou s’aggrave malgré un traitement médical, vous pouvez être candidat à un pontage aorto-coronaire à cœur ouvert. Chaque approche présente des risques et des avantages. Votre équipe cardiaque vous recommandera la meilleure option.

Semblable à la maladie artérielle périphérique, la maladie coronarienne est prévenue en ralentissant l’athérosclérose. La meilleure approche consiste à incorporer des exercices d’aérobic adéquats et une alimentation saine pour le cœur. En outre, cesser de fumer contribuera à minimiser les facteurs de risque de la coronaropathie.

7. Y a-t-il certaines mesures préventives dont je devrais parler avec mon médecin?

L’outil le plus puissant que j’ai en tant que cardiologue est de vous permettre de faire de l’exercice, d’arrêter de fumer si vous fumez des cigarettes et de suivre un régime alimentaire sain pour le cœur. Ces modifications du mode de vie s’attaqueront notamment aux facteurs de risque de coronaropathie liés à l’hypertension artérielle, au cholestérol élevé et au diabète.

Demandez à votre cardiologue votre risque personnalisé de maladie cardiovasculaire. Cela peut aider à adapter votre plan de traitement à vos besoins.

Si vous avez des questions sur les mesures préventives contre les maladies cardiaques, posez-les lors de vos rendez-vous et n’hésitez pas à poser des questions, qu’elles soient grandes ou petites.

8. Certaines complications sont-elles plus courantes que d’autres? Qu’est-ce qui me met plus à risque?

Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont extrêmement courantes. Les principaux facteurs de risque de MCV sont notamment l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle, le diabète et le tabagisme. Une grande partie de vos soins médicaux avec votre médecin de soins primaires cible ces facteurs de risque. Cela inclut le contrôle de votre tension artérielle au repos, le contrôle de votre glycémie si vous êtes diabétique et la réduction de votre taux de cholestérol à des niveaux acceptables.

Articles les plus consultés